Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 15:36

 

Tu es l'arbre de vie aux multiples ramures
Et je viens, à tes pieds, implorer ta nature
De me laisser monter jusqu'au ciel avec toi
Tout en me murmurant le vent qui est ta foi.

Et je t'écouterai rabrouer mes souillures,
Mes fautes et forfaits, mes crimes et parjures...
Et je me blottirai contre ton cœur de bois
Qui ne croit qu'en la vie mais surtout pas en moi.

 

Alors, je t'en supplie, ma jolie créature,
Laisse-moi t'embrasser en ignorant le mur
De mes lamentations de pécheur aux abois...
J'aimerai tant grandir à l'ombre de ta loi.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Rêves
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 10:40


Un flot bleu sur mon cœur, une onde dans mes mains,

Et je pars, dans le vent, rechercher le chemin
Qui pourrait m'emmener dans les profonds abîmes
De l'amour insensé qu'on ne rêve qu'en rimes.

 

Et tu seras la vague qui va me rafraîchir...
Je te prends dans mes bras et je viens me blottir
Contre ton corps de femme humecté de douceur
Qui coule sur mon corps assoiffé de ton cœur.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Rêves
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 15:55

 

Papy n'eut pas le temps de creuser ses méninges
Car il dut, aujourd'hui, se transformer en singe
Qui sautait et glissait en montant l'escabeau
Pour atteindre les tringles qui tiennent les rideaux.

 

Pas facile, à mon âge, d'aller tous azimuts
Et grimper aux rideaux en évitant la chute...
Mais j'y suis parvenu sans même m'énerver...
Cependant je n'ai pas pris le temps de rêver.

 

Alors je me permets de vous donner un texte
D'un petit optimiste qui me laisse perplexe...
Il nous parle du temps qu'il voit de sa fenêtre
Alors que de la mienne je le vois disparaître...

 


Les sept âges de la Vie,

Peinture de Hans Baldung




Dès le matin j'ai regardé
J'ai regardé par la fenêtre :
J'ai vu passer des enfants.
Une heure après, c'étaient des gens.
Une heure après, des vieillards tremblants.
Comme ils vieillissent vite, pensais-je!...
Et moi qui rajeunis à chaque instant!

 

Jean Tardieu, Le fleuve caché,

Poésies 1938-1961

 




Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 23:10


 

Mais quand vont-ils cesser d'attiser la planète
De leurs feux destructeurs, de bombes sur leurs têtes !...
Mais quand vont-ils sortir les armes de l'amour
Et se les échanger, enfin, avec bravoure !

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Rêves
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 19:15


Ne pouvant pas rêver depuis une semaine
J'ai laissé mon ordi dans une paix soudaine
Au point que ce matin, quand je l'ai allumé,
J'ai vu dans son regard qu'il était déprimé.

 

"- Pourquoi m'as-tu laissé aussi longtemps sans vie
Alors que je te sers, depuis cinq ans, d'ami.
Aurais-tu l'intention de me laisser tomber
Pour une autre machine mieux que moi balancée."

 

"- Mais non! Je suis allé souvent m'oxygéner,
Penser à autre chose en ce début d'année
Où je dus occuper ma vieille bonhomie
A partager son temps et voir quelques amis."

 

"- Je sais, petit rêveur, mais tu ne dis pas tout!...
Malgré mes yeux fermés je t'ai vu, malgré tout,
Consulter quelques soldes sur les ordis portables...
Avoue que ce n'est pas, de ta part, charitable...

 

- D'ailleurs, que vois-je ici, sous mon nez agacé,
Si ce n'est un ordi qui va me remplacer...
Tu n'es qu'un beau menteur qui ne tient plus à moi
Et veut me répudier sans me dire pourquoi!"

 

"- Mais si, je tiens à toi, car je vais te donner
Juste à mon petit-fils qui sait se prosterner
Tout aussi bien que moi devant ton bel écran
Qui souvent en a marre de subir nos élans.

 

- Vingt doigts sur ton clavier te font bien trop souffrir...
Deux mains sur ta souris c'est, pour toi, le martyr...
C'est pour soulager ta mémoire de croulant
Que je vais la laisser dans les mains d'un enfant."

 

"- Cesse tes flatteries...Tu es un beau faux cul !!!
Mais je suis, malgré tout, content que tu aies su
Ne pas me bazarder en m'éloignant de toi
Puisque je te verrai, souvent, penché sur moi."

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 18:20



Bélier:

Mieux vaut rester au lit...Vous êtes lessivés...
Vos amours insensés ne font que vous crever.

 

Taureau:
A quoi bon ruminer des idées qui vous fâchent...
Si vous continuez vous risquez d'être vache.

 

Gémeaux:
Ne vous séparez pas de vos rêves entiers,
Autrement vous risquez de les faire à moitié...

Cancer:
Dans votre carapace, vous paraissez coincé...
Il faut, de temps en temps, vous en débarrasser.

 

Lion:
Plutôt que de rugir en lui faisant la cour,
Pensez que vous avez des pattes de velours.

 

Vierge:
Bien trop immaculée!...Il faut vous ressaisir!...
Vous devez vous souiller en prenant du plaisir.

 

Balance:
Vous êtes, au repos, symbole de justice,
Mais quand vous balancez, moi je dis: "c'est du vice"...

Scorpion:
Montrez-vous, en amour,généreux et bon prince...
Faites-lui des bisous en baladant vos pinces.


Sagittaire:

Le tord que vous avez c'est de vous croire centaure...
A vous seul vous pouvez jouer les picadors...


Capricorne:
Une tête de bouc, une queue de poisson !!!!????
Si cela vous ennuie, tentez une inversion !

 

Verseau:
Si vous vous sentez las de faire le porteur d'eau,
Vous pouvez, à casto, trouver de bons tuyaux.

 

Poisson:
Avez-vous réfléchi que, sans nageoire caudale,
Vous feriez du surplace en servant à que dalle...
Si vous avez reçu cette queue en cadeau,
C'est pour vous condamner à frétiller dans l'eau.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Délires
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 18:18

 

Il neige sur Plaisir en ce jour de reprise...
Ce matin, au réveil, quelle n'est pas ma surprise
De voir un manteau blanc couvrir la résidence
Sur lequel un passant titube sans prudence.

 

D'un pas lent et inquiet, il va cahin-caha,
Eviter les embûches des plaques de verglas...
Mais ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il risque plus gros,
Quand il va arriver à la bourre au boulot.

 

Son chef va le gronder en cherchant le motif
De ce navrant retard sans justificatif...
Il va le harceler de copieuses chicanes
En lui glissant aux pieds moult peaux de banane.

 

Voilà ce que j'ai vu derrière ma fenêtre...
Un pauvre travailleur qui allait se faire mettre...
Mais non!...Je rêve encore!... C'était un retraité
Qui, en Papy oisif, se faisait un peu skier.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 15:27

 

Cela fait quatre jours, qu'en ce lieu, je repose...
Somnolant sans arrêt, tout mon corps s'ankylose
Dans des méditations confuses et somnolentes
Qui volent dans ma tête comme des étoiles filantes.

 

Je me sens égaré au fin fond de l'oubli
De mon passé récent qui reniait l'ennui...
Je me sens dépourvu de rêves constellés
Qui, sous mes yeux fermés, ne font que s'envoler.

 

Il est des jours, comme ça, où les fêtes passées,
J'ai envie de buller tant je suis harassé.
J'abandonne l'action, je fuis tous les soucis
Et j'attends calmement de retrouver la vie.

 

Mais déjà, j'ai un œil qui vient de s'entrouvrir,
Signe qu'en ce dimanche, je peux enfin écrire
Une suite de rimes quelque peu endormie
Mais qui devrait, demain, me faire des petits.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Nostalgie
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 16:49

 

Inexorablement, les secondes s'égrènent...
A minuit, deux mil huit va être condamnée
A périr à jamais avant qu'elle ne comprenne
Que son bourreau de temps voulait l'éliminer...

 

Sa tête va tomber mais une autre va naître
Dans une effervescence d'amour et d'amitié...
Du coup, Mamie et moi, ouvrons notre fenêtre
Pour vous hurler à tous : " Bonne année et...santé".


 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Voeux
commenter cet article
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 18:20

 

Mon Vieux Tarpan Trotteur m'a dit avant Noël
Qu'il était fatigué de me tenir en selle...
Il a même listé tout ce qui n'allait pas
Pour que je m'apitoie sur ses nombreux tracas...

"- J'ai la rate qui s'dilate;
L'pédalier, fou à lier;
Le guidon, pas canon;
La potence est en transe
L'dérailleur, trop brailleur,
Le moyeu, c'est pas mieux...
Les pédales, s'font la malle...
J'ai les freins, sans patin,
Les butées, entêtées,
Les pignons, pas très ronds,
Les embouts, sont à bout,
L'étrier, estropié,
J'ai les jantes, pas brillantes,
L'bec de selle qui chancelle,
Les plateaux, pas costauds,
Le braquet, pas complet,
J'ai la chaîne qui se traîne,
Les maillons, en coton,
La roue libre qui vibre,
Les roul'ments, trop grinçants
La sonnette, muette..."

 

"- Arrête !...Que j'ai crié, avant qu'il n'énumère
L'état de ses rustines ou de ses chambres à air,
Puisque tu ne veux plus courir dans la pampa,
Je te mets en retraite...Je t'envoie au haras."

 

Savez-vous ce qu'il fit dans ce lieu de passion ?...
Il s'est réincarné en superbe étalon...
Quelle ne fut pas ma joie de revoir ce fidèle
Venir s'offrir à moi en cadeau de Noël...

 

Ô Vif Tarpan Trotteur que je viens d'essayer
En cet après-midi sur les routes mouillées,
Tu m'as fait apprécier ta fougueuse jeunesse,
Mais ta selle, trop neuve, m'a torturé les fesses...

 

Attends-toi que demain, au cours d'une balade,
Je te chante, à mon tour, mes vieilles jérémiades.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Balades
commenter cet article

Présentation

  • : Entre nous soit dit!
  • Entre nous soit dit!
  • : Affirmer ma vérité pour mieux me contredire.
  • Contact

Archives