Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:33
Classe

Petit journal intime, il faut que je te narre
Deux semaines passées à cavaler dare-dare…
Et tout cela à cause du Printemps des poètes
Et de ses "couleurs femmes" qui étaient de la fête.

 

V'la t'y pas que Papy, dans une course folle,
Dût, avec un ami, retourner à l'école
Pour aller raconter aux élèves et maîtresses,
Des poèmes en l'honneur des femmes poétesses…

 

Et nous voilà partis tels deux vieux troubadours
A faire les maternelles et les primaires en cours
Afin de perturber leur attention studieuse
En déboulant, d'un coup, dans leur classe laborieuse.

 

En moins de cinq minutes, il fallait dire un texte
Et partir vite fait, en laissant tout perplexe
Des enfants qui croyaient que les vieux qu'ont de l'âge
Étaient des gens polis et non pas des sauvages.

 

De voir leurs yeux surpris et leur sourire complice,
Nous donnèrent, à chacun, un moment de délices…

 ______________________________________

 

Je ne te dirais pas, petit journal intime,
Que nous avons aussi déclamé forces rimes
Dans les bibliothèques de notre bon Plaisir

Que les couleurs de femmes ne cessent d'embellir!

 

Et puis ce fut mon tour d'être mis à l'honneur
Au cours d'une soirée où toutes mes couleurs
Sont passées du bleu "trac" au blanc de l'anxiété
Pour finir empourpré par un verre d'amitié…

invit

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 18:20
Fichier hébergé par Archive-Host.com

 

A trop tirer sur la ficelle
En dévorant ta vie si belle,
Il fallait bien t'attendre un jour
Qu'elle cherche à te jouer des tours.

 

Tu aurais dû faire attention
A cette putain de tension
Que tu croyais infatigable
Mais qui aujourd'hui n'est plus stable.

 

Voilà ce qu'arrive aux gourmands
Qui jouent aux gaillards crânement
Sans voir venir une drôlesse
Armée de tourments et de stress.

 

Mais faut savoir raison garder;
D'autres que toi y sont passés
Et pour faire baisser ta tension
Change le sens des rotations...

 

A toi le régime sans sel,
Les bons légumes providentiels,
Le riz, les pâtes, l'ail, le poisson
Et le chocolat à foison.

 

A toi l'eau sans la mirabelle…
Le miel, mais pas dans l'hydromel…
Et n'oublie pas que la passion
Fait aussi baisser la tension…

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 12:20

 

Il est huit heures du soir… Nous venons d'arriver
Dans la maison hantée d'amour et d'amitié…
Les murs sont recouverts de "Je t'aime" enlisés
Dans une chaude ambiance de lumières tamisées…

 

L'hôtesse nous accueille de son gentil sourire…
Les invités sont là et montrent leur plaisir
A la pensée de lire ou chanter, tour à tour,
Les textes qu'ils ont choisis et qui vantent l'amour.

 

La cheminée crépite… Sa joie est rougissante
De nous voir si nombreux lui apporter l'entente
D'une trentaine d'hommes et femmes qui, pour un soir au moins,
Ne vont pas guerroyer mais se tendre la main.

 

La table bien garnie ne semble pas gênée
D'écouter nos poèmes et nos chants alternés
Avant de nous livrer, en guise de récompenses,
Ses petits plats chauffés par l'amour des romances.

 

Puis quand minuit sonna la fin de la journée
Il fut temps d'envoyer les rimes promener…
Elles reviendront un soir réunir les bohèmes
Qui chanteront encore, mais sur un autre thème.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 16:04
Je venais d'avoir soixante ans
Et la retraite en même temps...
Alors pour arroser tout ça
Ce fut la fête et la salsa.

Pardonnez le caméraman qui n'a pas su toujours me suivre.


Salsa
envoyé par luckydit. - Les grands événements de la vie de famille en vidéo.
Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 11:46

Joyeux anniversaire, mon vieux journal intime...
Jamais je n'aurais cru que tu vivrais trois ans!...
Que cet anniversaire soit, pour toi, synonyme
De rêves éphémères que je vis au présent...

 

Bien que je désire moins nos heureux face-à-face
Qui m'apportent l'oubli de la réalité,
En ce jour, sur tes pages, il me prend cette audace
De venir célébrer ta régularité...

 

Je veux te souhaiter sincèrement, sans fard,
Beaucoup de mes visites de rêveur endurci,
Et si tu sens parfois, que je suis un flemmard,
C'est que je me consacre à ma vie :... ton amie.

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 10:45


Petit journal intime, si je te parle moins,
C'est que des imprévus chargent mon quotidien...

 

A force de voguer sur les cours de la vie
Je ne prends plus le temps de rêver sur l'ordi...
Je rame avec entrain sur ma galère "bonheur"
Et me laisse emporter au gré de ses humeurs.

 

Je vais voir les oiseaux à qui j'envie le vol...
Je vais me disperser en travaux bénévoles...
Je vais m'instruire un peu à la bibliothèque
Ou je me prends la tête en jouant aux échecs.

 

Je défends l'intérêt des copropriétaires
Qui dans ma résidence sont vraiment terre-à-terre...
( Je suis certain qu'ailleurs, les copros sont rêveurs
Et n'hésitent jamais à rimer à toute heure.)

Je vais glaner du vent et j'en mets plein mes poches...
Je vais perdre mon temps et traîner mes galoches
Dans des lieux où je joue à l'homme qui sourit
Tandis que j'ai le cœur qui pleure ses clowneries...

 

Et pendant ce temps là, Mamie qui bosse encore
A la bibliothèque, sans compter ses efforts,
M'encourage à écrire des mots sans lendemain
Alors que j'aime mieux lui dire avec les mains.

 

Carolus-Duran (1868)-Palais des Beaux-Arts, Lille

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 13:13


Je ne vais pas...J'ai des vertiges
Qui me font faire de la voltige...
Autour de moi, tout tourne en rond
Et je vole dans l'illusion.

 

Je suis comme en apesanteur...
Je fais des loopings d'aviateur
Qui maltraiterait son mirage
En carambolant les nuages.

 

Je vais à la vitesse du son
Et je ressens le grand frisson
Qui vient soudain m'indisposer
En me délivrant des nausées...

 

" Docteur, donnez-moi, s'il vous plait
Un traitement vit' fait bien fait...
Tous ces loopings m'importunent
Et me privent d'aller dans la lune."

 

" D'accord, je vais vous secouer
De droite à gauche comme un prunier
Puis je vais vous centrifuger
Pour que vous soyez soulagé.

 

Mon cher monsieur, c'est vos oreilles
Qui vous font planer au réveil...
Dans quelques jours tout ira mieux
Et vous pourrez revoir vos cieux.

 

A présent retourner chez vous...
Bientôt vous ne verrez plus flou!
En attendant, dans vos nuages,
Oubliez l'horreur du tangage."

 

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 08:17

 

Juste un tout petit mot pour dire que tout va bien,
Que bientôt je serai comme un heureux gamin
Qui a fini l'école et qui part en vacances
Après un dur labeur me forçant au silence...

 

Me pardonneras-tu, petit journal intime,
De t'avoir laissé choir en te privant de rimes.
Voudras-tu accepter mes excuses faciles
Et tout mon repentir de bricoleur tranquille.

 

Dans un jour maintenant, tout sera terminé....
Mamie pourra enfin, de nouveau, cuisiner,

Tandis que je pourrais rêvasser tout mon saoul
En entendant le chant mélodieux du faitout.

 

Je me prendrai alors pour une poêle à frire
Qui a le cul au chaud et qui se fait saisir
Par une main habile sachant faire mijoter
Mon petit ventre plein de douceur relevée.

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 17:56

"- Poète, prends ton luth et me donne un baiser,
Vient de me dire ma muse qui cherche à m'abuser...
Fais un petit effort ; tu ne m'embrasses plus
Depuis que des soucis te mènent vers l'inconnu."

 

"- Je voudrais bien t'y voir, ô muse profiteuse
Qui ne pense qu'à muser en jouant les plaideuses...
Sais-tu, qu'en ce moment, des choses me turlupinent
Et en particulier, je refais ma cuisine..."

 

"- Mais tu as tout le temps, à quoi bon te presser...
Allez !...Embrasse-moi... Laisse-moi te charmer
Et partons tous les deux sur les chemins herbeux
Sentir si le soleil te rendra amoureux..."


"- Mais tu rêves, ma petite ; le temps est à la pluie !...
Autant que j'en profite à jouer la fourmi
Allant, de mur en mur, passer la décolleuse
Qui, à toute vapeur, n'est pas du tout rêveuse..."

 

"- Puisqu'il en est ainsi, je vais dire à Musset
Que tu es un rimeur vraiment sans intérêt,
Et qu'au lieu de chanter des jolis mots d'amour
Tu préfères t'enfermer que de me faire cour."

 

"- Et ben ! C'est ça, bon vent !... Mais reviens-moi ce soir...
D'ici là mes pensées seront un peu moins noires,
Et je te chercherai, ô muse insatiable,
Tous les mots d'amoureux que me dicte le diable."

 

"- Ô muse, je te dirais que mon cœur bat trop vite,
Que tu es le ferment des rêves qui m'agitent,
Et pendant que mes mots viendront te courtiser,
La chanson de mon luth te fera un baiser."

 

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 09:45

 

Non vraiment,j'en ai marre !...Tout au long de l'année,
C'est toujours les nanas que nous devons fêter...
Un jour c'est pour les mères, un autre les mamies,
Mais c'est jamais mon tour... Tout le monde m'oublie...

 

Mais quand va-t-on m'offrir une petite fleur
Plutôt qu'un V.T.T. ou un ordinateur?
Mais quand m'offrira-t-on un joli sac à main
Qui servira, plus tard, de fourre-tout féminin ?

 

Sans compter que bientôt s'ouvre un autre programme...
Pendant une journée nous fêterons les femmes...
Il faut savoir aussi, et ce n'est pas du bluff,
Qu'elles viennent de s'emparer de l'année deux mil neuf.

 

Alors là s'en est trop...J'invite les papys
A ne pas honorer les mamies aujourd'hui
Et de laisser ce soin à leurs petits enfants
Qui pensent beaucoup à elles, mais qu'une fois par an...

Bon Dimanche et bonne fête à toutes les mamies.

Repost 0
Publié par Michel Blondeau - dans Histoire vraie
commenter cet article

Présentation

  • : Entre nous soit dit!
  • Entre nous soit dit!
  • : Affirmer ma vérité pour mieux me contredire.
  • Contact

Archives